La XIIIème Unité Saint-François d'Assise

Histoire de la XIIIème

 

 LA FONDATION (mars 1938 - 1940)

Sous l’impulsion de Gisèle Collet (la Commissaire Collet), l’Unité vit le jour le 21 mars 1938.  Bernadette Wauters, épaulée par Anne-Michelle Snoy et Anne Danilt, prit la tête de onze guides réparties en deux patrouilles (les Pinsons et les Chamois).  Elle affilia le groupe à la fédération des Guides Catholiques de Belgique, choisit le foulard orange bordé de bleu marine, et le nom de 13ème Saint François d’Assise.  A cette époque déjà, l’Unité n’était pas rattachée à une paroisse.  Il y eu bien un projet avec la paroisse de la Sainte Trinité, mais celui-ci fut vite abandonné.

Elles installèrent leur premier local dans un couvent, rue de l’Abbaye (Ixelles), où elles se retrouvaient tous les jeudis après-midi.  On trouva un aumônier qui n’était autre que le père François Attout (Corbeau Solitaire), fondateur et aumônier des Lones jusqu’en 1938.

Le premier camp eu lieu à Samart. Toutes les guides de l’époque se souviennent particulièrement du camp de juillet 1939, passé dans les dépendances du château « Les Arches » (Haltinne), durant lequel Bernadette Wauters fit sa promesse cheftaine.


 

LA GUERRE (1940-1944)

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la période de guerre fut une période faste pour le guidisme, aucune autre activité n’étant organisée.  Le local fut déplacé au bout de l’avenue Louise dans une maison désaffectée.  En 1942, le port de l’uniforme fut interdit.  Seuls le chapeau et le foulard étaient portés dans le local durant les réunions.

En 1942, Bernadette Wauters dut prendre congé pour une période fixée à six mois.  C’est Gisèle Collet qui assura l’intérim... durant près de vingt ans ! ! !  A cette époque, la Commissaire Collet faisait partie du Conseil Supérieur de la fédération des G.C.B. et était également Cheftaine du District de Bruxelles.  Elle avait 40 ans et était célibataire.  C’était une personnalité forte.  Elle jouissait d’un charisme immense.   

Durant la guerre, les situations rocambolesques étaient fréquentes.  Lors d’un grand camp en Flandre (à Zele), suite à un bombardement, la compagnie toute entière fut tenue en joue par des soldats allemands durant quelques heures.  Le camp se poursuivit à Bruxelles.

La fin de la guerre fut source d’une immense joie pour les guides.  Les uniformes furent hâtivement remis à neuf avec les moyens du bord pour fêter la libération de Bruxelles.  L’Unité y prit part avec le district de Bruxelles.  Il s’agissait de la toute première manifestation : une cérémonie religieuse en l’honneur de Notre Dame de la Délivrance en la cathédrale Saint Michel et Gudule, suivie d’un magnifique défilé devant le Soldat Inconnu.

 


L’APRES-GUERRE (1945 - 1964)

La fin de la guerre vit la disparition du local de l’avenue Louise.  A cette époque, le père Attout s’était retiré et l’abbé Lefalque l’avait remplacé, lui-même remplacé par l’abbé Albert Lamy qui restera aumônier jusque environ 1964.  Par la suite, il n’y aura plus d’aumônier d'Unité.

Juste après la fin de la guerre (1944), la première ronde lutin fut créée par Jacqueline Liesens qui restera cheftaine jusqu’en 1954.  La vingtaine de ‘claire joies’ se donnait rendez-vous tous les jeudis après-midi dans le parc de l’Abbaye de la Cambre.  A partir de ce moment, la Commissaire Collet prendra la double casquette de cheftaine d’Unité et cheftaine de Compagnie jusqu’en 1960. 

Il existait une réelle cohésion au sein de l’Unité.  Pratiquement toutes les réunions lutins et guides se faisaient au même endroit et toujours les jeudis après-midi (de 14 à 16h00 pour les lutins).  De 1953 à 1964, la plupart des réunions avaient lieu aux alentours de la chaussée de Vleurgat où la famille Semet leur offrait la possibilité d’occuper le jardin d’hiver de leur grande demeure.  En 1960, Chantal Mourlon Beernaert pris la tête de la compagnie.  Au dire des anciennes, la discipline régnait en maître et les épreuves techniques étaient de réels examens que toutes les guides redoutaient.  Avec Chantal, apparurent les grands camps sous tentes, dont le premier eut lieu à Wanlin.  En 1962, la compagnie comptait près de 100 guides.  Les réunions du jeudi après-midi furent transférées au mercredi après-midi, en même temps que la révision de système scolaire.  En septembre 1963, Gisèle Collet se retira définitivement.  Chantal Mourlon Beernaert prit sa place comme cheftaine d'Unité.

 


 1964-1970

Vu le nombre trop important de guides, un projet de scission de la compagnie fut étudié : la compagnie prendrait le nom de Ménestrels sous la direction de Kathleen Mourlon Beernaert, tandis que l’autre prendrait le nom de Troubadours sous la direction de Anne Carpentier.  Malheureusement, ce projet ne fut pas accueilli avec enthousiasme par la fédération : il était impensable, à l’époque, qu’il existe deux compagnies dans une seule unité.  Après diverses tentatives, l’Unité faillit être dissoute purement et simplement.  Un groupe de guides quittèrent l’Unité sous la direction d’Anne Carpentier pour fonder l’Unité guide Saint Dominique dans la jeune paroisse du même nom (à Kraainem).

Philippine van Zuylen (cheftaine de compagnie de 1968 à 1970) adoucit la discipline.  Elle amena les guides à plus de créativité en introduisant, entre autres, les chorales organisées et les représentations théâtrales.

 


 1970 - 1990

En 1972, une seconde ronde fut créée.  Il n’était pas encore question de nom d’oiseau : il s’agissait tout simplement de la ronde « B » (actuellement Hirondelles, la « A » étant les Mandarins).  Alberta Goffin venait d’accepter la charge de Cheftaine d'Unité et la gardera durant  9 ans. 

Au début des années 80, le nombre de demandes d’inscription augmenta, de telle sorte que les chefs s’organisèrent pour ouvrir une seconde compagnie : les Speranza.  Ce fut chose faite en juin 82 sous la direction de Sophie Collin.  Le premier camp eut lieu au Brûly et regroupa 28 guides ayant à peu près le même âge à l’exception de 5 anciennes.  En septembre 1983, sous l’impulsion de Anne van der Elst, cheftaine d'Unité du moment, une troisième ronde (ronde « C » actuellement les Alouettes) fut ouverte par sa sœur, Sybille van der Elst.

En 1986, on décida de donner un nom d’oiseau aux rondes, faisant ainsi référence à la vie de saint François d’Assise, et facilitant de la sorte l’identification de celles-ci.  Il s’avéra que les « ABC » étaient très fortement encrés.  

En septembre 1987, la branche nuton fit son apparition à la Treizième.  Fabienne Kraft de la Saulx (ép. Delacroix) en confia la charge à Eléonore de Brouchoven de Bergeyck.  Ses parents acceptèrent par la même occasion d’héberger les réunions dans leur garage.  Très vite, on se rendit compte qu’il n’y avait pas moyen de suivre une pédagogie valable avec des enfants de maternelles, raison pour laquelle, à partir de septembre 1988, seul des enfants étant en primaire furent acceptés, écourtant de la sorte le parcours lutin d’une année.

 


 1990 - 1999

Malgré le nombre grandissant de demandes d’inscription, il fallut attendre les années ’90 pour qu’une réelle politique d'Unité soit élaborée.  La naissance de la décennie a vu la centralisation des inscriptions au niveau de l’Unité. Sophie du Parc Locmaria, cheftaine d'Unité, prit donc un rôle actif dans la vie journalière de l’Unité. 

Cette centralisation permit de se rendre compte du trop grand nombre de demandes.  Cette constatation est à la base de l’explosion de l’Unité : jugez-en par vous-mêmes : les Fioretti, en 1990 avec Barbara Mali ; les Cormorans, en 1991 avec Nathalie de Mérode ; les Sterpoli, en 1992 avec Géraldine de Villenfagne de Vogelsanck ; les Arezzo en 1994 avec Sylvie Gaudissart ; les Coccinelles en 1996 avec Sophie de Lichtervelde ; les Bengalis en 1996 avec Amélie de Hemptinne ; les Mercanti avec Caroline de Diesbach Belleroche et les Greccio avec Sybille de Schrynmackers de Dormael en 1997 ; les Rossignols en 1998 avec Hélène de la Kethulle de Ryhove.

Sans oublier le premier grand camp d’Unité rassemblant quelques 350 guides en 1998. Celui-ci a eu lieu à St-Philibert-des-Champs en Normandie.


 2000-2013

             Le 21ème siècle a débuté avec un nombre impressionnant de membres, 750 ! Pour gérer tout cela, il a fallu déléguer. Une véritable structure s’est installée au sein du staff d’Unité. Celui-ci regroupe, en plus de la cheftaine d’Unité et d’un secrétaire et trésorier, un staff d’Unité Nutons-Lutins et un staff d’Unité guides.

             Après la création du 13ème piste en 1997, un « Petit Lutin » est né en 2003 : il est destiné à la progression des lutins de l’Unité. 

Et la multiplication des groupes ne s’est pas arrêtée là, les Celano sont nés en 2001 avec Sophie Goethals ; les Sirlis en 2002 avec Olivia Ghysens et les Libellules en 2003 avec Marina Siraut. Le deuxième grand camp d’Unité guides eu lieu en 2004 à Trélon. L’Unité avait alors atteint 920 membres et les demandes étaient toujours aussi importantes.

En 2007, Isabelle Vandersotck devient cheftaine d'Unité et le restera jusqu'en 2013. Elle organise avec son équipe, en 2009, le troisième GCU de l'Unité aux Croisettes.

Et l'Unité ne cesse de croître: en 2009, apparaissent les Guides Horizon à la Treizième. Les Guides Horizons se réunissent en "chaîne" et composent le quatrième échelon de la progression guide, après les Guides. Leur mission est sociale: durant l'année elles mettent en place des activités lucratives afin de financer un camp humanitaire à l'étranger la première quinzaine de juillet. La première chaîne Horizon est appelée les Spoleto et est fondée par Marie-Noëlle Randaxhe, les guides et leurs chefs affectuent leur projet humanitaire au Maroc. En 2012, une huitième ronde lutin naît: les Goélands, sous la direction d'Héloïse de Villenfagne


 

2013-...

En 2013, Hortense Vinçotte prend la tête de l'Unité. Vu l'expansion toujours grandissante de l'Unité, une restructuration du staff d'Unité est nécessaire. S'ajoute alors, en 2013, au staff d'Unité un Comité de parents dont la vocation première est de mettre en place de nouveaux outils pour améliorer le fonctionnement de l'Unite. La Treizième doit d'ailleurs son site internet à François Pollet, "webmaster" de l'Unité qui l'a développé avec motivation et persévérance. D'autre part, le staff d'Unité se composera dorénavant d'une cheftaine d'Unité et de quatre staffs de branches: un staff Nutons, un staff Lutins, un staff Guides et un staff Guides Horizon. En 2014, le dernier GCU en date fut organisé à Maredsous.

En 2015, l'Unité a le plaisir de pouvoir se parer de deux chaînes Guides Horizons: les Scoperta et les Spoleto.  

En février 2016, Eléonore Sibille devient cheftaine d'Unité. En 2016, la Treizième Unité Saint-François d'Assise se compose 21 sections (3 chaumières Nutons, 8 rondes Lutins, 8 compagnies Guides et 2 chaînes Guides Horizons) et compte environ 1150 membres! Malgré cette croissance impressionnante, la Treizième a comme premier souci de maintenir la qualité du Guidisme en toute "simplicité"!

Septembre 2018, Valentine logé siffle son premier rassemblement d'Unité. Epaulé par Alice de Streel et Ysaline de Wouters, Valentine arrive avec quelques gros projets. Ensemble, elles se lancent dans la création d'une neuvième compagnie guide: les Perugias. Le but premier étant de dégorger les compagnies existantes afin d'assurer une bonne qualité de l'animation. Cela permettra également aux filles externes de rejoindre notre unité en cours de route. Ce projet s'étale sur deux ans. En septembre 2019, la nouvelle section est officiellement lancée par Géraldine de Meeus. 

 

Nutons toujours joyeux!

Lutins de notre mieux!

Guides toujours prêtes!


 

 

Les dates et les bénévoles qui ont marqué la Treizième :

 

- 1963 : Chantal Mourlon Beernaert devient cheftaine d'Unité avec la création des Menestrels.

- 1972 : Alberta Goffin est Cheftaine d’Unité et le restera pendant 9 ans.

- 1981 : Anne Van der Elst (ép. Van der Vaeren) devient chef d’unité.

- 1982 : Création des Speranza, sous la direction de Sophie Collin

- 1983 : Création des Alouettes, sous la direction de Sybille van der Elst

- 1987 : Fabienne Kraft de la Saulx (ép. Delacroix) est Cheftaine d’Unité.

- 1987 : Ouverture de la branche Nutons, sous la direction d’Eléonore de Brouchoven de Bergeyck

- 1990 : Sophie du Parc Locmaria est Cheftaine d’Unité

- 1990 : Création des Fioretti, sous la direction de Barbara Mali

- 1991 : Création des Cormorans, sous la direction de Nathalie de Mérode

- 1992-2001 : Sylvie Gaudissart est Cheftaine d’Unité.

- 1992 : Création des Sterpoli, sous la direction de Géraldine de Villenfagne de Vogelsanck

- 1994 : Création des Arezzo, sous la direction de Sylvie Gaudissart

- 1996 : Création des Coccinelles, sous la direction de Sophie de Lichtervelde

- 1996 : Création des Bengalis, sous la direction d’Amélie de Hemptinne

- 1997 : Création des Mercanti, sous la direction de Caroline de Diesbach Belleroche

- 1997 : Création des Greccio, sous la direction de Sybille de Schrynmackers de Dormael

- 1998 : Création des Rossignols, sous la direction d’Hélène de la Kethulle de Ryhove.

- 2001-2007 : Philippine Van Caloen est Cheftaine d’Unité.

- 2001 : Création des Celano, sous la direction de Sophie Goethals

- 2002 : Création des Sirlis, sous la direction d’Olivia Ghysens

- 2003 : Création des Libellules, sous la direction de Marina Siraut.

- 2007- 2013 : Isabelle Vanderstock est Cheftaine d’Unité.

- 2012 : Création des Goélands, sous la direction d’Héloïse de Villenfagne.

- 2013-2015 : Hortense Vinçotte est Cheftaine d’Unité

- 2016-2018 : Eléonore Sibille est Cheftaine d’Unité

- 2018 - ... : Valentine Logé est Cheftaine d'Unité

 - 2019 : Création des Perugia, sous la direction de Géraldine de Meeûs